Pourquoi entrepreneur?

Entrepreneur / Recent Post / 01/11/2016

Tout à commencé petite fille, ma Barbie, c’était Barbie qui bosse – pas princesse.

Elle habitait dans un studio, avec un bureau- pas dans une maison bourgeoise.

En gros, j’ai très vite compris que le travail serai central dans ma vie, pas juste un gagne pain, mais quelque chose qui allait/devait m’animer.

Mais pourquoi passer du statut bien « confortable » de salariée à celui d’entrepreneur?

 

entrepreneur

 

Pour plusieurs raisons évidement.

L’envie de me donner une chance dans un milieu plus créatif.

Depuis des années, je cumule les projets dans le domaine de la mode : blog, webzine, stylisme… il y a deux ans, je me suis dit qu’il était peut-être temps de tenter de faire de l’argent avec ce qui m’anime vraiment.

Au final, ces heures passées à se documenter, ces week-ends où je donne des conseils, ces moments où j’écris des articles, pourquoi ne pas en vivre?

Je me suis donc lancée, pour voir.

Et ça a commencé à générer de l’argent, alors, au final, « pourquoi pas? »

Pouvoir développer mes idées.

Au plus j’avance, au plus de nouvelles idées jaillissent. Un exemple, j’ai commencé à organiser des ventes, 1 fois par mois avec des amis fashion designers. Projet qui me tiens à coeur, parce qu’il permet à mes clientes de découvrir de nouveaux noms, d’avoir accès à des pièces exclusives.

Ces ventes permettent également à aux fashion designer de parler de leurs collections. Tout ça donne de belles rencontres.

Le fait d’être entrepreneur me permet de tester directement mes projets; alors qu’en étant salariée, le processus est plus lent, plus compliqué; dans certaines sociétés, il est même impossible de développer une idée si on est pas au bon poste.

L’envie d’apprendre.

J’ai exercé mon métier précédent pendant 10 ans, un métier qui a évolué, qui s’est enrichi, mais dont les fondements restent identiques. Sur certains aspects, mon ancien boulot m’était même devenu pesant et encore plus lorsque j’ai commencé à lancer mes projets perso.

Il était temps pour moi de faire table rase, d’apprendre de nouvelles choses, de sortir de ma zone de confort; afin de retrouver ces frissons, cette excitation du défit à relever; sortir de la routine journalière, pouvoir improviser… le challenge !

Là, chaque jour je me renseigne, je cherche de l’info, des livres, des tutos, des vidéos, des formations, c’est complètement formidable, ça me donne une énergie dingue.

S’auto gérer.

Aujourd’hui, j’organise ma journée comme je le veux. Parce qu’il y a des matins où je suis productive, d’autres fois c’est l’après-midi ; il peut également arriver qu’une conversation entre amis, autour d’un verre, amène vers une super idée.  Je me lance alors directement dans le travail, peut importe l’heure.

Évidemment, c’est un des dangers de l’entreprenariat : ne jamais s’arrêter!

Cependant, quand on est passionnée ça n’est pas dérangeant; le plus important étant de pouvoir se pardonner lorsqu’on est trop fatigué pour être productif, se laisser des moments de repos.

J’en suis au début de l’aventure et je suis heureuse, j’avoue que je décompresse. J’ai un sac remplis de projets, l’impression d’avoir une infinité d’idées créatives à exploiter. Tout ça est comme un vent de fraîcheur dans ma vie.

Travailler pour soi!

Parce que, quand on est salarié, on travaille toujours pour quelqu’un d’autre.

Il est tout à fait possible de trouver de la satisfaction en étant employé, par exemple, pour ma part, j’avais des clients vraiment chouettes, intéressant, intelligents et sympas.

Par contre, en commençant doucement à me faire rémunérer pour mes projets personnels, je me suis rendue compte au final, que je travaillais pour quelqu’un d’autre, je n’étais qu’un rouage parmi les autres.

Alors qu’ici, je suis la personne la plus importante de mon projet, tout repose sur moi, les échecs bien entendu, mais aussi les succès. Et tenter de créer du succès c’est le défit d’une vie les amis.

Alors oui je stresse, oui je dois faire des choses que je déteste, oui je sais… je vais me prendre des murs, tomber, me relever, mais je suis libre! J’ai ce grand livre vide devant moi et je m’apprête à le remplir de mes rêves.

entrepreneur

 

Envie d’en savoir plus sur mon activité de Personal Stylist et Fashion brand agent consultez mon site professionel : www.angyferro.be






Angy Ferro
Fondatrice de ce magazine Lifestyle online qui parle de mode et de beauté. Passionnée également de musique, de restos et de tout ce qui habite le monde des femmes actives accomplies.




Previous Post

Porsche Panamera

Next Post

Beefeater - revisite sa bouteille de gin





0 Comment


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


More Story

Porsche Panamera

Le nouveau joli bébé de chez Porsche arrive, c'est le 4ème modèle de la gamme Panamera et c'est une hybride! La nouvelle...

31/10/2016
%d blogueurs aiment cette page :